Mémoires techniques spécifiques dans les appels d'offres publics

Formation aux mémoires techniques pour les PME

Utilisé pour la notation de la valeur technique de votre l'offre, le mémoire technique exigé dans la réponse aux appels d'offres est essentiellement une affaire de méthodologie pour sa rédaction. Il ne s'agit pas ici d'utiliser un mémoire technique type ou un exemple d'offre technique d'un appel d'offres pour en faire une copie inadaptée car vous en connaissez les résultats. Ce document d'évaluation, imposé par l'acheteur, lié au critère de la valeur technique, doit donc être spécifique au dossier, adapté, pertinent, structuré avec une table des matières et répondre aux attentes du maitre d'ouvrage. En d'autres termes il doit être adapté à chaque marché et doit vous permettre de vous démarquer de vos concurrents.

Vous n'avez pas le choix : pour éviter le rejet vous devez rédiger un mémoire technique spécifique, précis répondant aux attentes de l’acheteur (TA Paris, 5 janvier 2024, n° 2328772). Donc pas d'utilisation de mémoire technique-type.

La rédaction d'un mémoire technique dans le cadre des marchés publics est une étape décisive pour les entreprises souhaitant répondre de manière compétitive aux appels d'offres. Cette formation fournit aux apprenants les compétences nécessaires pour concevoir et rédiger efficacement un mémoire technique qui répond aux critères d'attribution et aux besoins exprimés par les acheteurs publics. En effet l'acheteur utilisera une grille d'analyse des offres techniques dans laquelle votre offre devra émerger et c'est toute la difficulté.

Formation à la rédaction du mémoire technique dans les marchés publics

formation rédaction du mémoire technique

Présentation du stage (Durée : 1 jour)

Cette formation est destinée aux entreprises répondant aux marchés publics et qui se confrontent au rejet de leur offre suite à une insuffisance du mémoire technique qui est un document spécifique à chaque marché.

Naturellement, il ne s'agit en aucun cas de faire un copier-coller d'un mémoire technique type que l'on essaie d'adapter avec plus ou moins de bonheur. Les entreprises en connaissent les résultats.

Le mémoire technique, parfois appelé note méthodologique, mémoire justificatif, offre technique, ... est un document qui n'est pas expressément prévu par le code des marchés publics.  Il est utilisé pour juger de la valeur technique de l'offre. Il va de soit qu'il doit respecter la trame imposée si tel est le cas. De nombreuses entreprises n'ont pas leur offre retenue à cause d'une rédaction peu adaptée du mémoire justificatif notamment lorsqu'il se borne a effectuer du copier/coller de mémoires précédents. 

Informations ou devis (formation ou assistance)

Cadre légal : article R2152-7 du Code de la commande publique

La rédaction du mémoire technique est liée aux critères d'évaluation des offres pertinents au regard de l’objet du marché public. Le choix de l’offre économiquement la plus avantageuse dépend en effet de la bonne définition de son besoin par l’acheteur, du bon choix des critères qui en sont la traduction et d’une bonne méthode de mise en œuvre de ces derniers. En l'occurrence le critère de la valeur technique est essentiel.

C'est l'article R2152-7 du Code de la commande publique qui est fondamental et il dispose que l'acheteur peut notamment se fonder sur "La qualité, y compris la valeur technique et les caractéristiques esthétiques ou fonctionnelles, ...".

Intérêt de cette formation

Une réponse adaptée à chaque marché excluant l’impact catastrophique des modèles-types sur les notes

Si vous utilisez des modèles génériques vous connaissez l’impact catastrophique sur la note technique.

Apprendre à rédiger des mémoires techniques spécifiques permet d'optimiser les offres en les adaptant précisément aux besoins de chaque marché.

Des réponses respectant les directives du maître d'ouvrage et reflétant le savoir-faire de l'entreprise.

En évitant les réponses génériques, les participants peuvent limiter les contrats perdus dus à des réponses aux appels d'offres inadaptées, améliorant ainsi leur compétitivité.

Différenciation concurrentielle par une méthodologie logique

Acquérir une méthodologie unique pour se démarquer des concurrents en adoptant une approche personnalisée plutôt qu'une démarche commerciale classique.

Conformité aux critères d'évaluation pour une augmentation de la note technique

Assurer la conformité aux critères d'évaluation définis dans les dossiers de consultation augmente la crédibilité des offres et leur pertinence.

Comprendre les critères d'évaluation et savoir rédiger des mémoires techniques de qualité les respectant permet d'influencer directement la notation technique, augmentant ainsi les chances de succès.

Maîtrise de la structure adéquate

Apprendre à maîtriser la structure adéquate des mémoires techniques est souligné comme l'aspect le plus important de la formation, garantissant une présentation claire et organisée.

Accès à l'expérience du formateur

Bénéficier des conseils et de l'expérience d'un formateur expert en marchés publics offre une valeur ajoutée, accélérant le processus d'apprentissage.

Objectifs de la formation

Programme du stage pour rédiger le mémoire technique

L'offre dans un marché public

Les critères de choix des offres

La rédaction du mémoire technique par la pratique

  • Le contenu du mémoire technique
  • Les logiciels bureautiques utiles pour la rédaction du document
  • La présentation physique du mémoire technique
  • La recherche d'informations pour rédiger le mémoire technique
  • Le plus important : La METHODE

    La rédaction du mémoire technique par la pratique (Exercices sur des cas réels)

    Public concerné

    Prérequis

    Il n'y a pas de prérequis.

    Durée

    La durée est de 7 heures et est largement suffisante pour acquérir une méthodologie.

    Méthodes pédagogiques

    Moyens techniques

    En FOAD mis en œuvre par l’organisme :

    Mis en œuvre par l’entreprise bénéficiaire :

    Lieux et dates

    Evaluation de la formation

    Evaluation en cours et à la fin de la formation via un QCM, des mises en pratique avec les exercices corrigés.

    Une évaluation via un questionnaire de satisfaction complétée par les apprenants

    Un tour de table en fin de formation.

    Quelques EXEMPLES de demandes courantes des acheteurs qui dépendent du type de marché (travaux, fournitures, services)

    Exemple de demande dans le domaine du nettoyage et de la propreté

    Un mémoire technique portant sur les éléments suivants :

    Exemple dans le domaine du gardiennage et de la sécurité

    Le mémoire technique, indiquant obligatoirement

    Exemple dans l'entretien des espaces verts

    Les cadres de mémoire techniques dûment complétés et détaillant les éléments suivants :

    Exemple dans le BTP, VRD, gros oeuvre, peinture, électricité, plomberie, plâtrerie, menuiserie, ...

    Moyens humains et matériels affectes spécifiquement au chantier

    Contraintes d’exécution des travaux et solution proposée

    Moyens mis en oeuvre par l’entreprise pour garantir la santé et la sécurité du chantier

    Dispositions prises par l’entreprise pour garantir la qualité des prestations a réaliser et le respect des délais d’exécution

    Dispositions en matière de gestion des déchets de chantiers

    Dispositions prises par l’entreprise pour diminuer les nuisances

    Variantes

    Exemples de plans non détaillés

    Voir également

    Formations aux marchés publics pour les acheteurs.

    Formation à la réponse dématérialisée aux marchés publics par Internet.